Clim 1 - Image VMCDégradation de votre habitat : Lorsque les bouches de ventilation sont obstruées ou sales, le renouvellement de l’air se fait plus difficilement et l’humidité prend place dans vos bâtiments (maisons, appartements, bureaux, magasins, restaurants, hôtels, etc…). Cela peut se traduire par des moisissures, le décollement du revêtement mural ou encore le cloquage des peintures. La mauvaise étanchéité est à l’origine des traces de coulures et des tâches sur vos murs et parfois, vos plafonds. Les moisissures apparaissent irrémédiablement.

Perte de votre confort : Les particules qui se collent aux parois de votre VMC provoquent l’apparition des mauvaises odeurs. Elles sont alors d’autant plus difficiles à faire disparaître que votre VMC ne fonctionne pas normalement. Par ailleurs, le disfonctionnement de votre VMC dû à son manque d’entretien entraîne l’augmentation de la vitesse de l’air dans les conduits, ce qui résulte d’une nuisance sonore vite insupportable.

Risques liés à l’hygiène et à la santé : Les particules et les graisses stockés dans votre VMC deviennent vite l’endroit favori du développement de micro-organismes. Il y a alors des risques de contamination, d’allergies des voies respiratoires et d’asthme. Un réseau de VMC mal entretenu peut également être la cause d’irritation de la gorge, de désagréables sensations d’humidité…

Perte économique : Effectivement, une VMC mal entretenue peut être à l’origine de l’augmentation de votre facture énergétique. Un entretien régulier peut éviter le changement complet de tout votre système d’évacuation et d’arrivée d’air.

pac2 pac1 Clim 1 - Image  Bouche retravaillée

 

Nettoyage et désinfection des bouches de ventilation de la VMC et du gainable

Le nettoyage et la désinfection d’une VMC et du gainable doit se porter sur les portes de sortie de l’air à l’intérieur du logement, appelées bouches d’insufflation.

Ces bouches doivent être régulièrement nettoyées et désinfectées.
Il faut nettoyer l’échangeur, avec un produit dégraissant et les tamis.

 

Climatiseur gainable : la discrétion assurée

Avec une climatisation gainable, le réseau de gaines qui relie toutes les unités intérieures entre elles, puis à l’unité extérieure, est caché sous le plafond.
Seules les grilles d’aération sont visibles.
L’appareil invisible n’occasionne donc pas de perte d’espace et ne nuit pas au design de votre habitation.
En revanche, des faux plafonds ou des combles sont nécessaires à son installation. Climatiseur cassette : pour les grands espaces !
L’appareil d’une climatisation cassette est encastrable et se fixe au plafond, permettant ainsi un gain de place.
Il possède une à quatre sorties d’air.
Très puissant, il s’utilise dans des pièces de 60 m² à 70 m², et/ou avec une hauteur sous-plafond de trois mètres ; en dessous de cette hauteur, on sent directement le souffle d’air frais sur soi.